Le 21 Juin, tout le monde entier aura les yeux tournés du côté de l’Egypte où débute la Coupe d’Afrique des Nations, la plus grosse compétition de football en Afrique. A la veille de ce grand rassemblement de football, plusieurs détails restent encore à être réglés.

 

  • La réservation des chambres d’hôtel pour certains pays non encore validée

Ce 20 Juin, le Ministre égyptien des sports et celui du tourisme, par le biais d’un communiqué, se plaignaient du manque de professionnalisme et d’engagement de certains pays quant à la validation de la réservation de leurs hôtels. Les deux ministres invitent ces pays (au nombre de trois) à bien vouloir se conformer aux dispositions réglementaires en la matière, et se désengagent des retombées éventuelles que cela pourrait entraîner.

En effet, les hôtels sont en train d’être remplis par les associations de supporters des différents pays, les touristes et autres.. Le cas d’un des trois pays est d’autant plus inquiétant parce qu’il jouera son premier match le 22 Juin, et jusqu’ici, les autorités égyptiennes ignorent toujours s’il sera présent ou pas. Nous espérons, pour le plaisir du football, qu’ils feront diligence et se mettront en règle aujourd’hui, date butoir.

Les trois pays concernés sont: le Lesotho, le Burkina-Faso et la Guinée Equatoriale

 

  • La VAR toujours indisponible

CP: Footalgérien.com

Quoique mal vue par certains, la Vidéo Assistant Referees (Assistance Vidéo à l’Arbitrage) est devenue un outil incontournable dans le football aujourd’hui. A tel point qu’il est tout à fait impensable d’imaginer une CAN sans elle. C’est malheureusement ce à quoi on pourrait assister si dans les prochaines heures, les bus et les techniciens qui assureront la mise en place du matériel ne sont pas retrouvés. En effet, des sources proches de la CAF (Confédération Africaine de Football) affirment que les 20 bus apprêtés pour l’occasion, ainsi que les 50 techniciens seraient portés disparus au large des côtes du Zanzibar.

C’est une situation aussi intrigante qu’étonnante puisqu’on s’interroge sur le trajet effectué par ce convoi pour se retrouver en Afrique de l’Est, alors qu’il aurait pris départ de l’Europe. Nous suivons de très prêt ce dossier d’autant plus que nous sommes juste à quelques heures du démarrage de la compétition.

 

Deux faits plutôt fâcheux qui démontrent du manque de sérieux de l’Afrique dans l’organisation de grandes compétions. Toutefois, nous espérons que tout cela rentrera dans l’ordre et qu’on vivra tous un très bon mois de CAN.